Concerts // Cécile Messyasz

Théo's Lullaby, nouvel album de Cécile Messyasz

 

L'équipe de Théo's Lullaby
Cécile Messyasz

Guillaume Naud : piano
Mathias Allamane : contrebasse
Donald Kontomanou : batterie
Christophe Dal Sasso : flûte, flûte alto
 
Guests :
Jerry Edwards : trombone
Thomas Savy : clarinette, clarinette basse, saxophone ténor
Samy Thiébault : saxophone ténor
Cécile Messyasz : chant
 

Où l'écouter, où le découvrir ?
Cécile Messyasz

En concert au Sunside le 8 juin à 21h30 ! Toutes les infos par ici : http://www.sunset-sunside.com/2017/6/artiste/2597/4621/

En téléchargement sur : https://idol.lnk.to/GhNwd

En CD à la fnac : http://musique.fnac.com/a10591190/Cecile-Messyasz-Theo-s-Lullaby-CD-album#st=cecile%20messy&ct=&t=p

 

La génèse du projet

Cécile Messyasz

« Théo’s Lullaby est le premier disque que j’espérais. Celui à travers lequel j’ai pu m’exprimer librement et en confiance parce qu’entourée et soutenue par une équipe de musiciens talentueux et généreux. Seulement quelques mois avant l’enregistrement, je devenais mère pour la première fois et je n’imaginais pas que ce premier album puisse être différent d’une ode à l’amour et à la douceur, une dédicace évidente à mon fils et son papa.

Ce premier disque est aussi le reflet fidèle de ma conception du jazz et de la façon dont j’aime le chanter c’est-à-dire vivant, « en live » et au swing et à l’élégance des vieux disques de jazz qui continuent de me fasciner à chaque écoute.

Nous avons donc enregistré pendant trois jours dans les conditions d’un live, en peu de prises dont les premières ont été finalement gardées pour le disque.
Quant à obtenir l’élégance et la classe que j’en attendais, je ne pouvais que m’en remettre à Christophe Dal Sasso qui a su, comme à son habitude, écrire des arrangements à la finesse et à la richesse fidèles à mon amour pour le jazz.

Le choix des morceaux m’a d’abord paru être un véritable casse-tête chinois tant j’aime chanter les standards qui sont un nombre incalculable de chefs-d’oeuvre. J’ai donc décidé de faire une sélection qui serait associée à celles et ceux qui m’ont accompagnée d’une manière toute particulière tout au long de ma vie. D’où l’ouverture du disque avec « Dansez sur moi » dédié au merveilleux homme qui m’a transmis, dès les premières heures de ma vie, le devoir de la joie de vivre et sûrement aussi l’amour du jazz français.

« Théo’s Lullaby » est mon plus bel album photos. Il y a des images et des hommages à celles et ceux à qui je voue un amour inconditionnel et une gratitude infinie. Il y a des morceaux de mon histoire d’apprentie chanteuse, notamment de ma vie à Boston lorsque j’ai étudié au Berklee College of Music. Il y a la grâce et la classe des musiciens qui m’accompagnent et la participation exceptionnelle de Eric Legnini sur le dernier morceau qui a accepté de me faire le cadeau de sa présence et son talent.

« Théo’s Lullaby » est arrivé tardivement dans ma carrière de chanteuse parce qu’il m’aura fallu tout ce temps pour oser m’exprimer avec légitimité. Cette même légitimité a pu voir le jour grâce à beaucoup d’amour et de soutien de la part de mon entourage, de toutes celles et ceux qui n’ont jamais cessé de m’épauler solidement dans mes choix et les difficultés que peuvent rencontrer la plupart des musiciens de jazz.

« Théo’s Lullaby » est une ode à l’amour, un hommage à celles et ceux qui ont fait et qui continuent de faire l’histoire du jazz, aux musiciens qui m’accompagnent et pour qui j’ai une gratitude immense, un reflet fidèle de la chanteuse que je suis aujourd’hui. »